LE THÉOLOGIEN
Nr. 106


La cathédrale Notre-Dame de Paris, le symbole honteux d'innombrables crimes
 

Le mene tekel de Notre-Dame de Paris

Un avertissement fatidique - "Pesé et trouvé insuffisant"

 



1 - Ce n’est pas une maison de Dieu     /    2 - Ceux qui ne se soumettaient pas étaient assassinés    /    3 - Justement durant la Semaine Sainte    /    4 - Les reliques, le paroxysme d’un cruel  spectacle de mauvais goût    /    5 - Causes et effets    /    6 - L’incendie de Paris et le mene tekel de Babylone   /    7 - Chaque être humain doté d’une âme est le « temple de l’Esprit saint »    /    8 - Les cathédrales utilisées par l’Eglise pour démontrer à ses victimes sa suprématie    /    9 - Eglises somptueuses bâties sur la souffrance et les larmes du peuple    /    10 - Persécutions et assassinats en relation avec Notre-Dame    /    11 - Dieu, l’Eternel, n’a pas de secret. Et Il explique    /    12 - Apocalypse : les riches et les puissants de la Terre pleurent et se lamentent quand ils voient la fumée de son embrasement    /    13 - Les enfants abusés sexuellement par des prêtres catholiques sont les vrais temples de Dieu

 

Le 15 avril 2019, Notre-Dame de Paris, la célèbre cathédrale, a pris feu et a été partiellement détruite. Heureusement, il n'y a pas eu de morts. En France et dans le monde entier, cet événement a suscité un grand émoi, car il s'agit d'une attraction touristique très connue, attirant jusqu'à 14 millions de visiteurs par an.
Lorsque l'on pense qu'il n'y a pas eu de morts, la réaction mondiale est vraiment inhabituelle, en comparaison aux réactions qu'il y a normalement suite à des catastrophes humanitaires ou des incendies beaucoup plus graves dont certains ont coûté la vie à des centaines de personnes. Je pense en particulier aux réactions des puissants et des riches qui en général, dans de tels cas, restent plutôt discrets. Le président de la république française a spontanément parlé de reconstruction par l'État, trois familles de milliardaires français ont fait des dons qui s'élèvent au total à 500 millions d'euros, une somme énorme qui n'a jamais été donnée auparavant lors d'opérations humanitaires. Dans certains pays, même les médias d'État lancent des appels aux dons – pour un bâtiment, notons-le bien, pas pour soulager la souffrance d'êtres humains ou pour sauver les centaines de milliers de personnes qui meurent de faim dans le monde. Rappelons, par exemple, que 8500 enfants de moins de cinq ans meurent de faim tous les jours, ce qui n'a jamais provoqué une telle réaction, pas non plus de la part de l'Eglise.

1 - Ce n’est pas une maison de Dieu

Les responsables de l'Eglise au Vatican parlent de choc et de tristesse et déclarent que l'édifice « est un symbole du christianisme en France et dans le monde ». Cette phrase est répétée dans de nombreux reportages, souvent couplée avec des expressions comme « stupeur » ou « consternation » au sujet de la tragédie qui a frappé cette « maison de Dieu », tel que cela est rapporté.
Il s'agit cependant, à deux égards, de déclarations erronées qui se répandent dans le monde entier: tout d'abord, ce bâtiment n'a absolument rien à voir avec Dieu, l'Eternel, mais est utilisée par la guilde des prêtres qui possède elle-même un patrimoine immobilier lourd de plusieurs milliards d'euros. Et deuxièmement, ni cet édifice ni ceux qui célèbrent leur culte dans ce bâtiment ou dans des lieux de culte similaire, que ce soient des églises ou des cathédrales, ne sont chrétiens.
La vérité est que Dieu, l'Eternel, n'habite pas dans des maisons construites par les hommes. Les églises, les cathédrales, etc., ne sont pas des maisons de Dieu, mais exactement le contraire, à savoir le symbole de cultes de prêtres qui cherchent à faire croire aux gens qu'ils auraient fait taire Dieu, qu'ils L’auraient enfermé dans des édifices pompeux et qu'ils auraient enfermé Son fils, le Christ, dans un tabernacle où ils Le présentent à leurs fidèles  selon leurs propres conceptions.
Les cultes des prêtres et ceux qui leur sont soumis n'ont absolument rien à voir avec Dieu, l'Eternel, l'Esprit libre, ni avec Jésus, le Christ. Les prêtres, tout comme leurs cultes, leurs formules de prière, leurs rites, leurs cérémonies, toutes leurs traditions et leur structure patriarcale sont des reliques, des vestiges et des traditions tout droit sorties de coutumes païennes antiques.
Les prêtres, les cultes et les religions ne sont en aucun cas chrétiens. Ils ne font qu'abuser du nom du Christ de Dieu, le fils de Dieu ressuscité. Avec leurs structures et conceptions sacerdotales tout droit issues du paganisme, des édifices cultuels pompeux dans lesquels ils célèbrent leur pouvoir et leur richesse à grand renfort de cérémonies et de rituels, ils veulent impressionner gens.
En les menaçant par des mystères, par l'enfer et la damnation éternelle et par un Dieu vengeur et coléreux, ils leur font peur du baptême jusqu’à leur lit de mort, afin de les maintenir dans la servitude, enchaînés et sous leur domination.

https://www.radio-santec.com/fr/

2 - Ceux qui ne se soumettaient pas étaient assassinés

L’histoire de l'humanité prouve que depuis des milliers d'années, et jusqu'à aujourd'hui, tous ceux qui ne se soumettent pas à eux – en premier lieu les porteurs de la parole du royaume de Dieu, tous les prophètes et les prophétesses de Dieu, tous les hommes et femmes justes – ont été impitoyablement calomniés et persécutés par la guilde des prêtres qui, avec l'aide du pouvoir étatique, tua des centaines de milliers de personnes.
En effet, la cathédrale Notre-Dame de Paris est depuis environ 850 ans un symbole – un symbole pour tous ces méfaits et surtout pour les milliers d'années pendant lesquelles Dieu et Son fils, le Christ, ont été bafoués. Au yeux de tous les vrais amis du Christ ainsi que de tous ceux qui se sont affranchis de toute religion, elle est devenue un symbole honteux représentant les crimes des millénaires passés commis contre tous les vrais chrétiens qui ont été calomniés, persécutés et assassinés dans le monde entier à l'instigation de l'Eglise sacerdotale de Rome et qui ont ainsi
subi le même sort que les victimes de la branche luthérienne de l'Eglise sacerdotale.

3 - Justement durant la Semaine Sainte

Est-ce une coïncidence qu'en cette semaine sainte de Pâques, telle qu'elle est appelée, ce symbole même des églises sacerdotales s'enflamme, un symbole qui représente tout particulièrement la calomnie, la violence, l'inquisition, la torture, le meurtre et le bûcher, tout cela en abusant du nom de Dieu et du Christ de Dieu ?
C’est justement lors de la semaine précédant Pâques que s'intensifie cette infamie avec laquelle Dieu et Son fils sont bafoués dans les cathédrales de l'Eglise de Rome. Chaque année, les mêmes rituels insupportables, tournant autour du meurtre ignoble de Jésus de Nazareth torturé à mort sur la croix il y a 2000 ans, ceci à l'instigation de la caste des prêtres qui aujourd'hui encore, après 2000 ans, recloue tous les ans symboliquement sur la croix Son corps maltraité et torturé qu'elle brandit comme un trophée. Car depuis 2000 ans, les hommes d’église veulent qu’Il reste là, cloué à la croix, et qu’Il se taise. Même s'ils doivent bien admettre eux-mêmes qu'Il est ressuscité.

4 - Les reliques, le paroxysme d’un cruel  spectacle de mauvais goût

A Notre-Dame, cette comédie de mauvais goût connaît des escalades particulièrement perverses et cruelles. Dans l'un des premiers reportages après l'incendie, il a été rapporté que l'une des reliques les plus importantes de l'Eglise catholique a été sauvée des flammes. Il s'agit de la couronne d'épines que Jésus-Christ aurait « portée » à Sa crucifixion. Elle est considérée comme l'une des reliques les plus précieuses qui étaient préservées dans cette cathédrale. D'autres sources rapportent également que la lance « sainte », entre guillemets, qui a perforé le cœur de Jésus de Nazareth et l'a achevé, ainsi qu'un clou et une écharde de la croix, eux aussi « saints », entre guillemets, ont également été sauvés.
Que se passe-t-il dans l'esprit des gens et des cléricaux qui tiennent pour « saints » les plus atroces instruments de torture et de meurtre qui soient, les reliques du meurtre le plus infâme de l'histoire de l’humanité ?
Même si aucune personne de bon sens ne croira en l'authenticité de telles reliques, le fait que pour les prêtres, leurs trésors les plus importants – qu'ils élèvent au rang d'objets sacrés – soient des instruments de torture atroces utilisés par des prêtres du passé, montre qui ils servent et dit tout de l'orientation cruelle et meurtrière de ces cultes.
Ce feu dévastateur a donc éclaté au cœur de ce conglomérat rassemblant persécutions, cruauté et abus du nom de Dieu et de Son Fils, le Christ, et ceci, juste avant son apogée annuelle qui a lieu lors de la Semaine Sainte, telle qu’elle est appelée. Est-ce une coïncidence ?

5 - Causes et effets

Lorsqu'ils ne sont pas concernés, les prêtres parlent volontiers, dans de tels cas, de punition de Dieu. Faire une telle déclaration serait également calomnier Dieu. Dieu, l'Eternel, est un Dieu d'amour et de sagesse. Il ne punit pas. De Dieu, qui est le Père bienveillant de tous Ses enfants, ne vient que du bien. Le Dieu dont parlent les prêtres, le Dieu qui punirait et jugerait, n'est pas Dieu, l'Eternel, le Créateur de l'univers. C'est le Dieu du culte des prêtres, le démon des ténèbres, de l'enfer et de la damnation.
Ce qui se passe sur Terre n'est pas dû au hasard. Tout est le résultat d'une cause engendrée. Et toutes les causes engendrées par l'être humain produisent un jour ou l'autre des effets. Il s'agit là de la loi irrévocable des semailles et des récoltes, également appelée la loi d’action-réaction. Quelles que soient les causes créées, un jour ou l'autre la coupe est pleine et les effets se manifestent. 

6 - L’incendie de Paris et le mene tekel de Babylone

L'incendie qui a eu lieu à Paris rappelle fortement le « mene tekel » à Babylone, dont il est également question dans la Bible des Eglises. Cette expression est utilisée jusqu'à aujourd'hui pour qualifier un événement arrivant à une personne orgueilleuse qui commet des méfaits et à qui des signes clairs avaient pourtant prédit les conséquences de ses mauvaises actions.
Lors d'une beuverie, le roi babylonien
Balthazar se moqua fortement de Dieu, l'Eternel. C'est alors qu'une main fantomatique lui apparut et écrivit sur le mur un texte étrange qui commençait par les mots « mene mene tekel ». Le prophète Daniel, qui était prisonnier à la cour du roi de Babylone, interpréta ces paroles pour le roi en les traduisant ainsi : « pesé et trouvé insuffisant » et il lui dit que pour cette raison son royaume lui serait pris. Et en effet, au cours de cette même nuit, le roi Balthazar fut assassiné.
« Pesé et trouvé insuffisant », cela pourrait également être le « mene tekel » qu'est l'incendie à Paris, le jugement de l'Eglise et de ceux qui ont été impliqués dans des atrocités pendant des siècles, car l'édifice, comme le disent les personnes qui soutiennent l'Eglise, est un symbole mondial.
En regardant l'histoire de ce bâtiment, on reconnaît clairement des parallèles avec ce qui s'est passé à Babylone, lorsque le roi Balthazar bafoua Dieu massivement. Cela commence déjà par la prétention des prêtres qui est de qualifier de « maison de Dieu » l'un de leurs édifices pompeux. Et cela se poursuit par tout ce qui a été fait par des prêtres dans ce bâtiment et autour de celui-ci pendant 850 ans, sous une fausse étiquette et en abusant du nom du Christ de Dieu
.

7 - Chaque être humain doté d’une âme est le « temple de l’Esprit saint »

La cathédrale a été construite de 1163 à 1345. Le pape Josef Ratzinger, qui visita Notre-Dame en 2008, a alors rappelé que la cathédrale Notre-Dame avait remplacé une église plus ancienne devenue trop petite et qui, dit-il, était consacrée au 1er martyr Etienne.
Ces paroles témoignent de l'ampleur de l'orgueil et de l'arrogance du chef de l'Église. Apparemment, il ne s'attend pas à ce qu'un seul de ses fidèles obéissants voit clair dans ses paroles : chacun a pourtant la possibilité de lire dans la bible que les prêtres ont martyrisé le prophète Étienne jusqu'à la mort, parce que ce dernier leur a reproché leurs mensonges et leur a dit ouvertement la vérité, tel que tous les prophètes de Dieu l'ont fait avant lui, également Jésus de Nazareth. Étienne rappela aux prêtres ce que Dieu, l'Éternel, avait déjà dit par l'intermédiaire du prophète de
Dieu Isaïe, je cite :
« Le Très-Haut n'habite pas dans ce qui est fabriqué par des mains humaines, comme dit le prophète : Le ciel est mon trône, et la terre mon marchepied. Quelle maison me construirez-vous, dit le Seigneur, quel sera le lieu de mon repos ? N'est-ce pas ma main qui a fait tout cela ? »
Dans leurs propres écrits, tant chez le prophète de Dieu Isaïe que dans les Actes des Apôtres, les prêtres peuvent lire noir sur blanc que Dieu, l'Éternel, n'habite pas dans des maisons construites par les hommes. Il y est aussi rapporté que Jésus de Nazareth enseigna également où se trouve Dieu, l'Eternel - à savoir au plus profond de chaque être humain qui a une âme. En effet, on peut trouver cette phrase dans les Bibles des Eglises :
« vous êtes le temple de Dieu », tel que Jésus de Nazareth l'a enseigné.

8 - Les cathédrales utilisées par l’Eglise pour démontrer à ses victimes sa suprématie

Il est donc irréfutable que les églises ne sont pas des maisons de Dieu et les prêtres eux-mêmes le savent très bien. De tels temples et bâtiments pompeux qui ont toujours été construits aussi grands que possible, ont de tout temps servi, comme nous l'avons dit auparavant, à intimider la population soumise aux prêtres. L'historien français Georges Duby a décrit l'époque à laquelle a été construite Notre-Dame comme l'époque des cathédrales et a constaté que « l'art des cathédrales a peut-être été l'instrument le plus efficace de toute l'histoire de la chrétienté pour opprimer l'hérésie, à savoir le catharisme ». Il est à noter qu’en décrivant les choses de cette façon, Georges Duby reste en fait dans la version officielle des oppresseurs, parce qu'en vérité il s'agit là d'un instrument du catholicisme romain et les chrétiens, eux, étaient souvent les opprimés.
Les cathédrales, donc, ces édifices de taille gigantesque pour l'époque et leur richesse largement affichée, servaient à démontrer à leurs victimes la suprématie de la caste des prêtres et à intimider ceux qui ne voulaient pas se soumettre volontairement à eux.

9 - Eglises somptueuses bâties sur la souffrance et les larmes du peuple

Les croisades, l'inquisition et la chasse aux sorcières ne servirent pas seulement aux prêtres à éliminer la vérité, la Parole de Dieu, les porteurs de Sa parole et, avec eux, toutes les personnes qui s’efforçaient sincèrement de suivre Jésus, le Christ. Tous ces crimes contribuèrent également à l’enrichissement des grandes Eglises, car les maisons, les villes et les pays des victimes furent automatiquement pillés. Le butin était souvent partagé entre les Eglises et les puissants de l’époque. Ainsi, outre les palais des puissants, les gigantesques édifices comme Notre-Dame de Paris sont devenus les symboles des pillages et des meurtres commis par les Eglises ainsi que des génocides de populations entières, comme, par exemple, les Cathares. Ils sont aussi le symbole de l'extermination quasi totale de la population d'un continent tout entier et de son pillage, comme cela eut lieu après la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. Et ils sont aujourd'hui encore le symbole du servage imposé aux pauvres pendant des siècles par l'Eglise et les riches, qui, aux dépens de la population, menèrent la grande vie et baignèrent dans le luxe et le faste. Tous les temples fastueux des prêtres, églises ou cathédrales, avec tous leurs trésors d'art et leurs effroyables reliques, sont bâties sur la souffrance et les larmes du peuple, qui bien souvent fut  saigné à blanc par la caste des prêtres en collaboration avec les puissants.

10 - Persécutions et assassinats en relation avec Notre-Dame

Ainsi, la construction de la cathédrale Notre-Dame fut initiée par un cercle de cléricaux également initiateurs de meurtres et de génocides, des meurtriers de masse bien souvent canonisés par l'Eglise. La force motrice en fut le roi Louis IX, dirigeant de 2 croisades, promu « saint » pour ses nombreux meurtres au service de l'Eglise et qui, entre autres, combattit les Cathares et instaura en France la juridiction de l'Inquisition. Il est responsable du meurtre de 200 cathares qui, à l'instigation de l'Eglise, furent brûlés sur le bûcher à Montségur le 16 mars 1244. Il fit également expulser les Juifs et brûler leurs écrits.
En relation avec Notre-Dame et ses mécènes religieux et séculiers - les évêques et les rois - un grand nombre de personnes furent persécutés et assassinés pour la seule raison qu’elles déclaraient ouvertement suivre Jésus, le Christ et refusaient de se soumettre au dieu de la cruauté des hommes d'Église. Outre les Cathares, il y eut, par exemple, ceux qui se qualifiaient de « frères et sœurs de l'Esprit libre », Amaury de Bène et ses compagnons de foi, Marguerite Porete et les Béguines, mais aussi d'autres groupes qui n'étaient pas fidèles à l'Église, comme les vaudois et les templiers, et plus tard, par exemple, les Huguenots.
Notre-Dame peut donc être considérée à juste titre comme le symbole de ces crimes du passé commis par l’Eglise, en l'occurrence catholique-romaine, sur des centaines de milliers de personnes.
Ce mémorial du crime n'a rien à voir avec Dieu, l'Eternel, et Son Fils, le Christ de Dieu, le Corégent du royaume de Dieu et le Rédempteur de toutes les âmes et de tous les êtres humains dotés d’une âme.
Ce qui peut être prouvé en détail par l'histoire de la cathédrale incendiée est sans équivoque et valable de façon générale : les religions et les cultes, les prêtres, les pasteurs, les théologiens et autres administrateurs de religions ne sont jamais chrétiens. 

11 - Dieu, l’Eternel, n’a pas de secret. Et Il explique

Celui qui souhaite savoir de première main ce que le royaume de Dieu pense des prêtres, des pasteurs, des théologiens voire des saints-pères, reçoit une réponse de la part des êtres les plus élevés du royaume de Dieu. Jésus de Nazareth, le Fils de Dieu, a toujours dit ouvertement la vérité et Il a répondu clairement à cette question il y a 2000 ans. Aujourd'hui encore, on trouve des fragments de réponses dans les écrits même de la caste des prêtres. On peut y lire que Jésus de Nazareth qualifiait les prêtres d’hypocrites, de serpents et d’engeances de vipères, de tombeaux blanchis à la chaux. De plus, Il expliqua de façon on ne peut plus claire, je cite :
« Vous avez pour père le diable et vous voulez faire ce que votre père désire. Il a été meurtrier dès le commencement. Il ne s'est jamais tenu dans la vérité parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Quand il dit des mensonges, il parle de la manière qui lui est naturelle, parce qu'il est menteur et père du mensonge. »
Dieu, l'Eternel, n'a pas de secret pour Ses enfants humains. Il s'est révélé de tous temps à travers Ses prophètes et le fait à nouveau à notre époque à travers Sa prophétesse-instructrice et messagère, Gabriele, comme par exemple dans cette révélation divine donnée au mois d'octobre 2018 et dont nous lisons ici quelques phrases :
« Ma Parole, la vérité éternelle, n’a jamais parlé le langage des théologiens utilisé dans les églises et les cathédrales lors de cérémonies et rituels sacerdotaux.
Je suis l’Esprit libre et omniprésent, Dieu. Je ne me trouve pas dans les maisons que les hommes ont construites soi-disant pour me faire honneur. Je suis la loi omniprésente de l’existence éternelle et non le transfert : l’Etat et l’Eglise.

Ma parole est la vérité qui s’ouvre aux personnes qui cherchent et sont heureuses de recevoir de multiples façons la vérité que Je suis.
La vérité éternelle est venue aux hommes à travers les prophètes et prophétesses de Dieu ainsi que par des personnes qui étaient vraiment illuminées par Dieu pour Ma Parole.
Jamais Je ne Me suis révélé à travers les prêtres, les pasteurs, les évêques et les cardinaux, et encore moins à travers un Moloch menteur qui utilise Mon nom comme titre, alors que Mon nom M’est exclusivement destiné – Moi qui suis pour Mes enfants le Dieu Père-Mère dans les Cieux, le Je Suis dont témoignait Jésus de Nazareth. »

12 - Apocalypse : les riches et les puissants de la Terre pleurent et se lamentent quand ils voient la fumée de son embrasement

Depuis 40 ans déjà, l'humanité reçoit à nouveau la Parole de Dieu par la bouche d'un prophète. La vérité est révélée à tous ceux qui la cherchent. Les prêtres et les religions la passent sous silence et continuent à célébrer les rituels de leur dieu de vengeance.
A Notre-Dame de Paris, la raillerie de Dieu et le rite annuel qui célèbre l’assassinat de son Fils, le Christ, par les prêtres à Pâques, sont stoppés pour un certain temps.
L'Eglise et les puissants sont pressés d'effacer les traces de ce « mene tekel », cet avertissement fatidique, et parlent de 5 ans. La reconstruction va coûter des milliards, mais, comme à son habitude, l'Église a déjà annoncé qu’elle ne déboursera à cet effet pas à un seul centime de sa richesse qui s’élève à des milliards. En effet, l'Église, comme tous les cultes sacerdotaux, n'a jamais donné. Elle a toujours pris. Comme d’habitude, l'État demandera aux citoyens de passer à la caisse. Les ultra-riches payent au plus fort pour garder leurs bonnes relations avec le clergé. Ils savent mieux que quiconque quel sort est réservé à la prostituée Babylone ainsi qu’aux riches et aux puissants de ce monde dans l'apocalypse de Jean. Ceux qui souhaitent le lire eux-mêmes, trouveront ce texte dans les Bibles des prêtres, au chapitre 18 de l'Apocalypse. On peut y lire les plaintes des marchands lorsque la prostituée Babylone tombe, eux qui se sont enrichis du commerce fait avec elle. A propos des puissants, on peut y lire également :

« Et tous les rois de la terre, qui se sont livrés avec elle à l'impudicité et au luxe, pleureront et se lamenteront à cause d'elle, quand ils verront la fumée de son embrasement. »

Il y a donc de multiples intérêts à supprimer le plus rapidement possible les traces du « mene tekel », de l'avertissement.

13 - Les enfants abusés sexuellement par des prêtres catholiques sont les vrais temples de Dieu

Mais nombre de citoyens vont être amenés à réfléchir et ne vont pas manquer de se demander d’où pleuvent tout à coup tous ces milliards pour un mémorial de la honte morale d'une église qui n'a jamais versé un centime de réparation à ses centaines de milliers de victimes, pas non plus aux victimes des crimes sexuels contre des enfants, pour lesquels le plus haut prélat français a été condamné il y a peu de temps pour les avoir camouflés. Ces centaines de milliers d’enfants abusés sexuellement par des prêtres catholiques sont les vrais temples de Dieu, profanés par les hommes du Vatican qui ne pensent pas même à leur guérison ni à la réparation de ces crimes.
A Notre-Dame, les prêtres vont devoir maintenant se contenter d’adorer uniquement dans leur propre cercle leurs reliques considérées comme sacrées par leur Eglise, la couronne d'épines et autres instruments de torture qu’ils sont si fiers de posséder et d’avoir sauvés des flammes. Donc, pour l’instant, elles ne pourront tout du moins plus être utilisées pour bafouer Dieu et Son Fils ressuscité, le Christ, le Corégent du Royaume de Dieu et le Rédempteur de toutes les âmes et
de tous les êtres humains dotés d’une âme.

https://www.radio-santec.com/fr/


Liens:

L´Esprit Libre

Inquisition - Les méthodes de torture cruelles de l'église - L'inquisition et les femmes

Qui suit Martin Luther, et qui suit Jésus, le Christ? - Les abîmes secrètes de l'église protestante luthérienne

Élia, Amos, Jérémie - Les prophètes avertisseurs inconfortables pour le peuple / Les prophètes depuis Jésus

https://la-parole.eu/shopware.php

 

"Le Theologién", Nr. 106, La menetekel de Notre-Dame de Paris, https://www.theologe.de/notre-dame-projet-reconstruction-incendie-symbole-pour-declin.htm, 23.5.2019, Copyright ©, Impressum

TWITTER    FACEBOOK 

[ Es - El espíritu libre ]  [ Es - Teólogo ]  [ 1 Es - Lutero-Cristo ]  [ 2 Es - Reencarnación ] 
 [ 3 Es - Lutero-Jesus de Nazaret ] 
 [ 5 Es - Pablo ]  [ 7 Es - Jesus-Animales ] 
[ 8 Es - Biblia ]
  [ 13 Es - Sacerdotes ]  [ 14 Es - Jeronimo-Biblia ]  [ 18 Es - Fe de la Iglesia ]  [ 19 Es - No condena eterna ] 
 [ 19a Es - Muerte da Jesus ]  [ 19b Es - No pecado original ] 
[ 20 Es - Profetas ]  [ 25 Es - La Iglesia idólatra ]
[ 26 Es - Biblia-Genocidio ]  [ 32 Es - Sacramentos de la Iglesia
]  [ 35 Es - Justificacíon peligrosa ]
[ 37 Es - Templos-Iglesias ]  [ 39 Es - Armamento-Vaticano ]  [ 40 Es - Bautismo ]  [ 42 Es - Baal ]
 
[ 45 Es - Maria ]  [ 49 Es - Predestinacion ]  [ 52 Es - No naciemento virginal ]  [ FC1 Es - Iglesias de piedra ]   
 [ FC 3 Es - Riqueza de la Iglesia ]  [ FC4 Es - Encardos de sectas ]  [ FC 6 Es - Iglesia-Muerte ]

     [ Es - Test ]  [ Es - Pregunda-Respuesta ]  [ Es - Inquisicion ]  [ En - The Free Spirit ]
   [ En -- Luther-Christ ]  [ F- L`Esprit Libre ]  [ F - Luther-Christ ]  [ F - Prophetes ] 
 [ F- Notre-Dame ]  [ HR - Reinkarnacija ]  [ HR - Ziva Bozicna Drvca ]  [ Datenschutz ] 
   [ I - Lo Spirito Libero ]  [ I - Chiesa, tradimento al Cristo ]  [ PL - Teolog ]  [ Impressum ]